Nourriture pour femme enceinte : Ce que vous devez éviter !

 Afin de protéger et favoriser la bonne santé de votre bébé. Quels sont les aliments à éviter ?

Nourriture pour femme enceinte : Ce que vous devez éviter !
Nos conseils nutrition pour femme enceinte

Une alimentation variée et équilibrée, couplée à une activité physique régulière est primordiale pour vous et votre bébé. Voici nos conseils sur la nourrtiure pour femme enceinte, afin de protéger et favoriser la bonne santé de votre bébé. Quels sont les aliments à éviter ?


Nutrition pour les femmes enceintes : les aliments à limiter ou à proscrire

 
Vous n'en avez peut-être jamais mangé mais on ne sait jamais ! Les spécialistes de la nutrition recommandent de limiter la consommation des poissons suivants : anguille, barbeau, brème, carpe, silure, lotte, bar, bonite, empereur, grenadier, flétan, brochet, dorade, raie, sabre, thon. A titre de précaution, l’espadon, le marlin, le siki, le requin et le lamproie sont à éviter.
 
Il est conseillé de ne pas consommer plus d'un aliment à base de soja par jour.
 
Le foie et les produits à base de foie sont à éviter, ainsi que les produits enrichis en phytostérols (yaourts, margarine, boissons lactées...)
 

Les conséquences de la toxoplasmose

Due à un parasite présent dans la terre, sur les végétaux, sur les animaux ou dans la viande, les femmes enceintes peuvent être contaminées par la toxoplasmose en consommant des aliments peu cuits ou mal lavés.
 
Au début de votre grossesse, une prise de sang vous indiquera si vous avez déjà eu la toxoplasmose. Si oui, vous êtes immunisée.
 
En cas de sérologie est négative, vous n’êtes pas protégée et devez faire des prises de sang régulières. Les spécialistes de nutrition pour femme enceinte recommandent de ne pas manger de viande crue ou peu cuite, d'éviter les viandes fumées ou marinées et de laver très soigneusement avec du vignaire de cidre, les légumes, les fruits et les herbes aromatiques consommés crus.
 

Eviter les aliments contenant de la listéria

Potentiellement porteurs de listéria, les fromages à pâte molle (brie, Munster, camembert..) et au lait cru, la charcuterie sans cuisson (rillettes, patés), les coquillages, les poissons crus et fumés doivent être évités durant votre grossesse.  

A retenir : il faut impérativement enlever la croûte de tous les fromages !
 

Les compléments alimentaires  

Surtout, n'achetez pas seule des compléments alimentaires ! Votre médecin ou votre sage-femme vous informera sur l'utilité des suppléments médicaux dans votre situation. Il s'agit de folates (ou vitamine B9), vitamine D et iode.
 
Le saviez-vous ?  On trouve naturellement des aliments riches en folates vitamine D ou iode.
 
Les professionnels reconnaissent une forte présence de folate dans les fruits et légumes : épinards, cresson, chicorée, pissenlit, mâche et melon.
 
Si vous devez accoucher entre mars et juin, et si vous ne vous exposez pas au soleil, vos réserves en vitamine D ne sont pas suffisantes.
Pas de panique ! Les spécialistes recommandent les poissons gras et les produits laitiers, riches en vitamine D.

Il est recommandé de s'exposer 10 à 15 minutes au soleil l'été, et de manger du poisson 2 fois par semaine, dont au moins un poisson gras (sardine, saumon, maquereau, hareng).
 
Enfin, l’iode est connue pour contribuer au bon fonctionnement de votre glande thyroïde et au développement du cerveau de votre enfant. On en trouve dans les crustacés bien cuits, les moules, les poissons de mer, les œufs. Le sel iodé est également une bonne astuce pour assaisonner et cuisiner vos plats, tout en contribuant à la bonne santé de votre enfant.
 
A lire aussi : 

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider