background img

Ouvrir un compte bancaire pro : comment faire ?

Ouvrir un compte bancaire pro comment faire

Vous souhaitez vous lancer dans la création d’entreprise et vous voulez savoir comment procéder à l’ouverture d’un compte bancaire professionnel ? Pas d’inquiétude à vous faire car vous le saurez assez bientôt.

En général dans la pratique, il est recommandé d’ouvrir un compte en banque professionnel tout en tenant compte de la forme juridique choisie pour votre structure. Notez cependant que séparer votre compte personnel de votre compte pro est une des clés du succès dans votre projet d’entreprise. Découvrez comment vous y prendre dans cet article.

Importance d’un compte bancaire professionnel

La création d’un compte bancaire professionnel permet de faire le distinguo entre votre patrimoine personnel en tant qu’entrepreneur et le patrimoine de votre structure. Il est vrai que vous n’êtes pas toujours dans l’obligation de le faire, mais dans la réalité, il est recommandé de le faire.

C’est beaucoup plus facile pour vous de gérer les opérations bancaires à partir d’un compte bancaire professionnel. Cet avantage s’étend également à l’administration fiscale qui n’aura pas de difficultés en cas de contrôle lorsque votre compte personnel est bien distinct de celui de votre entreprise.

Dans le cadre des démarches de création de votre société, pour effectuer le dépôt de votre capital social vous devez vous rendre auprès d’une banque pour ouvrir un compte professionnel. Cela fait d’ailleurs des préalables lorsqu’on veut mettre sur pied une société. Il convient donc de se poser la question de savoir comment créer une entreprise en ligne ? C’est une des préoccupations de plusieurs personnes qui souhaitent se lancer dans l’entreprenariat et qui aimeraient s’épargner toutes les démarches administratives pas toujours évidentes pour les non-initiés.

Ouverture d’un compte bancaire professionnel : comment ça marche?

L’ouverture ou non d’un compte bancaire professionnel va dépendre de la forme juridique de votre entreprise. En parcourant le site internet dédié https://www.legalstart.fr/fiches-pratiques/astuces-entrepreneurs/compte-bancaire-professionnel/ vous aurez tous les détails sur les procédures d’ouverture d’un compte bancaire en fonction du statut juridique que vous vous avez choisi pour votre entreprise.

Ouverture d’un compte bancaire dans le cas d’une entreprise individuelle

Il n’existe pas un capital minimum pour une entreprise individuelle (EI, EIRL), pour cette raison en tant que créateur d’une entreprise individuelle, vous n’avez pas d’obligation légale à ouvrir un compte bancaire professionnel. Vous pouvez par conséquent faire usage du compte bancaire d’un particulier pour mener à bien vos activités professionnelles.

Ouverture d’un compte professionnel en auto-entreprise

Si vous optez pour le statut d’auto-entreprise ou micro-entreprise, vous avez l’obligation d’ouvrir un compte bancaire personnel qui sera exclusivement réservé à l’activité de l’entreprise qu’il a créée. Vous devez veiller à ce que ledit compte soit différent de celui que vous utilisez au quotidien pour vos dépenses personnelles. Ceci pour éviter d’éventuelles erreurs fiscales ou comptables.

Vous avez la possibilité de créer ce compte auprès d’un service de banque en ligne. Toutefois, il est important de noter que si votre auto-entreprise réalise un chiffre d’affaires annuel de moins de 10.000 euros et ce pour deux années consécutives, alors elle sera dispensée de cette obligation de compte.

Ouverture d’un compte bancaire professionnel pour une société

Lorsque vous crée une société (SAS, SARL, SASU, EURL, etc.), vous devez déposer le capital social de votre entreprise dans un compte prévu à cet effet bien avant de procéder à son immatriculation. Vous êtes par conséquent dans l’obligation d’ouvrir un compte en banque professionnel pour effectuer ce dépôt.

L’ouverture de ce compte professionnel est indispensable pour la création de votre entreprise, car après le dépôt la banque vous délivre un certificat de dépôt qui est une des pièces du dossier de demande d’immatriculation.

Une fois que vous avez obtenu l’immatriculation de votre société, vous n’êtes pas obligé de conserver le compte bancaire professionnel que vous avez ouvert. Toutefois, il vous est conseillé de ne pas le clôturer car il pourra toujours servir à bien différencier les opérations bancaires professionnelles et celles purement personnelles dans le cadre d’un contrôle fiscal. En général pour la création d’une société, la banque ouvre un compte provisoire avec délivrance d’une attestation de blocage du capital. Ce n’est qu’après la création effective de la société que les fonds sont débloqués et que le compte sera véritablement opérationnel.

En tant que créateur d’entreprise (voir toutes les étapes y afférentes en visitant la page https://www.legalstart.fr/fiches-pratiques/creer-sa-societe/etapes-de-creation-entreprise/), vous êtes libre d’opter pour la banque de votre choix pour l’ouverture d’un compte professionnel. Vous pouvez opter pour une banque traditionnelle ou alors vous tourner vers une banque en ligne.

Dans le cas où vous vous heurtez au refus des banques pour l’ouverture de votre compte pro, bien vouloir adresser un formulaire de droit au compte à la Banque de France. Celle-ci se chargera de désigner une banque qui sera obligée d’ouvrir un compte bancaire professionnel pour le lancement de votre activité.

Pièces nécessaires à l’ouverture d’un compte en banque professionnel

un compte bancaire pro comment faire

Dans la pratique les documents nécessaires à l’ouverture d’un compte en banque sont :

  • une pièce d’identification (carte nationale d’identité ou passeport) du gérant de l’entreprise et si possible d’autres personnes désignées pour effectuer des opérations sur le compte qui va être crée ;
  • tous les projets de statuts (dans le cas de la création d’une société) ;
  • un élément justificatif d’utilisation d’un local professionnel dans lequel l’entrepreneur exerce son activité.

Étapes de création d’une entreprise

La création d’une entreprise est une activité qui requiert une préparation minutieuse. Oubliez les idées reçues concernant le « caractère innée » de l’esprit d’entreprise ou encore la notion de « fibre entrepreneuriale ». Vous devez savoir qu’il faut une mûre réflexion en amont pour oser se lancer dans un projet aussi sérieux que la création d’une société.

Quel que soit le projet entrepreneurial dans lequel vous comptez vous lancer, il existe des étapes à suivre pour vous assurer du succès de cette aventure. Il s’agit essentiellement de :

Identification d’une idée d’entreprise

Vous devez pouvoir identifier les opportunités qui vous entourent pour dénicher une bonne idée de projet. Il s’agit ici de penser à un concept qui va se démarquer de ce qui existe déjà de par son caractère à la fois originale et simpliste. Assurez-vous que l’idée que vous comptez développer en entreprise corresponde bien aux attentes de votre future clientèle et que ceux-ci seront prêts à consommer vos produits ou services le moment venu. Pour cette étape vous avez besoin de la curiosité et de l’inspiration.

Validation du projet de création d’entreprise

Après avoir identifié le bon filon en matière d’idée d’entreprise, vous devez réaliser une étude de marché pour tester la faisabilité ainsi que la fiabilité de votre projet de mise sur pied d’une entreprise. Vous devez être en mesure d’anticiper sur les habitudes de consommation de votre potentielle clientèle. Il faut pour cela une descente sur le terrain (avec questionnaires) à l’effet de récolter et analyser nombre d’informations capitales. Cette étude va aboutir à l’élaboration de votre « business model ».

Rédaction du plan d’affaires « Business Plan »

La suite de la démarche dans la création de votre entreprise consiste à la rédaction de votre business plan ou plan d’affaires. Ce document est indispensable pour présenter la planification financière de votre entreprise (équilibre entre recettes et dépenses). Le business plan permet d’entrevoir les possibilités de rentabilité de votre structure à court, moyen ou long terme.

Recherche des financements pour son projet d’entreprise

Le financement de votre entreprise peut provenir de diverses sources. Il peut s’agir essentiellement :

  • de fonds propres provenant d’une épargne, d’un don ou encore d’un héritage. Cette méthode offre l’avantage d’éviter une dilution de capital ou contracter une dette qu’on devra rembourser avec des intérêts ;
  • de fonds extérieurs dans le cas où vous ne disposez pas de suffisamment de liquidité pour le besoin en fonds de roulement (BFR). Dans ce cas vous sollicitez un apport extérieur au travers de diverses solutions de financement (emprunts, crowfunding, aides à la création d’une entreprise, ACRE, JEI, etc.). De cette façon, les personnes physiques ou morales ayant contribué au capital social deviennent des actionnaires ou associées de l’entreprise en recevant des parts du capital proportionnelles à leurs contributions.

Choix de la forme juridique de votre entreprise

Cette étape d’une importance capitale dans la création de votre société impacte les formalités de création, la gestion de l’entreprise, les régimes fiscal et social, etc. si vous avez quelques doutes pour le choix de la forme juridique adéquate, n’hésitez pas à vous faire assister pour réaliser le meilleur choix. Que ce soit une entreprise individuelle, une auto-entreprise ou une société commerciale, vous trouverez certainement le statut juridique adapté à l’activité que vous souhaitez lancer.

Formalités de création de votre entreprise

  • auto-entreprise: pour finaliser votre processus de création de votre structure, il vous faut déclarer votre activité auprès du CFE. Cette déclaration est faite via le formulaire P0. A ce document vous allez joindre un justificatif de domicile de moins de trois mois, une déclaration de non-condamnation et une d’insaisissabilité ;
  • société : pour la création d’une société vous aurez besoin des documents suivants : statuts signés, attestation de dépôt du capital, attestation de non-condamnation, attestation de parution dans un JAL. Le dossier complet devra être déposé au greffe du tribunal du commerce compétent.

Ça y est : communiquer pour le lancement de votre entreprise !

Bravo, votre entreprise est enfin opérationnelle et vous pouvez commencer votre activité. Pour cela vous devez communiquer pour assurer la réussite de votre projet. Vous pouvez le faire via le web, les réseaux sociaux, la presse écrite ou en ligne ; etc.

Catégories de l'article :
Entreprise