Virgin Megastore, histoire d'un dépôt de bilan

Une enseigne durement touchée par la révolution numérique

26 magasins et près de 1000 salariés dans l'expectative

 

Virgin Megastore, histoire d'un dépôt de bilan
Virgin Megastore dépose le bilan
  • L'enseigne Virgin Megastore qui faisait, il y a quelques années, figure de pilier dans la distribution de biens culturels a déposé le bilan laissant l'avenir de ses salariés en suspens.

Ces derniers temps, le dépôt de bilan de Virgin Megastore fait l'actualité en France. L'Hexagone a vu sombrer l'enseigne arrivée en grande pompe en 1980 et rapidement devenue un géant de la distribution de biens culturels. Histoire d'un dépôt de bilan.

Après une ouverture réussie sur les Champs-Elysées  en 1988 dans un espace de 4500m2, Virgin Megastore va multiplier les boutiques dans les centre villes des grandes métropoles françaises.  Vingt-cinq ans plus tard, l'enseigne est en dépôt de bilan et analyse des propositions de reprise. 

Premier accusé: la révolution numérique et les téléchargements (légaux ou non) qui ont fait chuter les ventes de disques et portent un coup fatal à l'industrie du disque et Virgin Megastore n'y échappe pas  La Fnac, premier concurrent direct de l'enseigne rouge était également déjà bien implantée en France... Le choix de Virgin de maintenir ses magasins en centre-ville tandis que ses concurrents ouvrent en banlieue et bénéficient de loyers beaucoup moins élevés figure également au banc des accusés dans le procès de ce dépôt de bilan finalement pas si imprévisible que ça.

Suivent plusieurs restructurations du groupe initialement détenu par le milliardaire britannique Richard Branson puis par Lagardère et Butler Capital Partners, c'est finalement la fermeture du magasin de Times Square à New York qui annonce le début de la fin.

Après des fermetures en série et notamment celle du bastion des Champs-Elysées en décembre 2012 , la direction de Virgin Megastore, possédant aujourd'hui 26 boutiques en France et employant environ 1000 personnes, dépose le bilan en janvier 2013 . Cinq offres de reprise sont déjà connues mais elles ne sont que partielles et " un important plan social" est à prévoir comme l'a fait savoir la présidente de l'enseigne, Christine Mondollot. L'offre la plus importante ne pourrait en effet conserver que 285 salariés et le magasin des Champs-Elysées n'attire pas vraiment les investisseurs en raison des prix des loyers trés élevés sur la plus belle avenue du monde.

Améliorer vos investissements

Solutions adaptées à votre profil. Information gratuite et sans engagement

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Obtenir

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire