Faut-il acheter en viager libre ou occupé ?

Il est difficile d'acheter en viager libre car les offres sont rares. C'est pourtant une alternative peu connue mais intéressante au viager occupé classique. Explications.

Faut-il acheter en viager libre ou occupé ?
Acheter en viager libre ou occupé ? Telle est la question que se posent certains acheteurs. Faisons le point.

Ne ratez aucune info sur l'actualité financière !

 

L'achat d'un viager libre permet de profiter du bien immobilier dès le versement du bouquet. Acheter en viager libre est une solution qui conviendra à ceux qui veulent faire du bien acheté en viager leur résidence principale ou qui souhaitent mettre rapidement des locataires en place. Une formule bien plus souple que le viager occupé qui est plus courant, mais qui a également un coût plus élevé pour l'acheteur du bien.

 

Acheter en viager libre ou occupé, quelle est la différence ?

 
  • Le viager occupé est le type de vente en viager le plus fréquent : la personne qui vend le bien continue de l'occuper. L'acheteur verse un bouquet et une rente mais ne peut pas occuper le bien.
  • Le viager libre fonctionne selon le même principe mais dans ce cas, l'acheteur peut occuper le bien immédiatement. Une solution qui paraît alléchante mais qui n'est pas aussi avantageuse financièrement que le viager occupé.
 

Pourquoi choisir d'acheter en viager libre ?


Pour le vendeur, cette solution peut être avantageuse même si ce n'est pas celle qui est privilégiée la plupart du temps. Le viager libre permet aux personnes âgées qui ont un bien immobilier mais qui ne l'habitent pas (par exemple si elles sont en maison de retraite) de percevoir une rente. De plus, le prix sera plus élevé dans le cas d'un viager libre que pour un viager occupé.

Pour l'acheteur, même si cette solution est plus coûteuse, c'est une liberté supplémentaire : libre à lui de louer le bien, ce qui limite le surcoût ou de l'occuper lui-même.

 

Les limites de l'achat en viager libre


Hormis son coût, le viager libre a quelques limites qui doivent être connues de l'acheteur. Tout d'abord, les charges et les frais liés à d'éventuels travaux ne seront pas partagés comme c'est bien souvent le cas pour un viager occupé.

Il faut savoir que les biens mis à la vente en viager libre sont très rares : si vous souhaitez absolument acheter un bien en viager libre, armez-vous de patience et calculez bien le coût global de l'opération avant de vous engager car ce n'est pas toujours une bonne affaire pour l'acheteur !
 
A lire aussi :

Samantha Soreil Samantha Soreil

Rédactrice et traductrice freelance, Samantha Soreil a suivi un cursus universitaire en langues étrangères appliquées avant de s'orienter vers la finance. Après avoir validé son master en finance et un an d'expérience en banque, elle décide de créer sa propre entreprise à Lyon et travaille en tant que rédactrice et traductrice indépendante spécialisée en économie et finance.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Simulez votre Crédit Immobilier

100% Gratuit et Sans Engagement

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

SIMULEZ