Quelles sont les modalités de calcul du prêt hypothécaire ?

Les modalités de calcul du prêt hypothécaire sont les mêmes qu'un crédit classique mais il faut ajouter les frais d'hypothèque facturés pour l'acte notarié.

Quelles sont les modalités de calcul du prêt hypothécaire ?
Le crédit hypothécaire, une solution qui coûte cher à l'emprunteur

Financez tous vos projets, en toute sérénité ! Le calcul du prêt hypothécaire doit prendre en compte de nombreux facteurs : la capacité d'endettement de l'emprunteur, les autres crédits en cours, la durée souhaitée pour le prêt et la négociation du taux d'intérêt. Il faut également prévoir des frais pour la prise d'hypothèque, variables suivant les établissements bancaires.
 

Évaluation du bien immobilier pris en garantie

La première chose à faire lorsque l'on souhaite contracter un prêt hypothécaire, c'est de faire évaluer le bien immobilier que l'on est prêt à laisser en garantie car, le calcul du prêt hypothécaire dépend grandement de cette donnée. Il faut savoir qu'une fois cette évaluation faite, le bien hypothéqué ne pourra servir de garantie pour 100 % de sa valeur ! La banque retient généralement une garantie comprise entre 60 et 80 % du prix du bien.

Par exemple : un bien estimé 200 000 € ne pourra pas servir de couverture pour un crédit de 200 000 €. La banque retiendra 70 % de sa valeur, l'emprunteur pourra donc contracter un crédit hypothécaire de 140 000 € au maximum.
 

Modalités de calcul

Une fois la valeur du bien estimée, le montant maximum du crédit est défini. La banque fixera ensuite la durée du prêt en ajustant le montant des mensualités à la capacité d'endettement de l'emprunteur. Sachant qu'on ne peut pas s'endetter pour plus du tiers de ses revenus, une personne qui gagne 2 100 € / mois ne pourra pas avoir de mensualité supérieure à 700 €.

La banque aura donc toutes les données : le montant du crédit, la capacité de remboursement, et elle fixera un taux d'intérêts. Elle déterminera ensuite la durée du crédit en créant un tableau d'amortissement.

Au coût du crédit et aux frais de dossier, il faudra ajouter le coût de la prise d'hypothèque. En effet, cet acte notarié coûte à l'emprunteur entre 1 et 2 % du prix du bien estimé.
 

Le cas particulier du prêt hypothécaire pour interdit bancaire

Le prêt hypothécaire pour interdit bancaire n'est pas un crédit immobilier comme on pourrait le croire : il s'agit d'une forme particulière de prise de garantie qui permet aux personnes fichées à la Banque de France qui souhaitent contracter un prêt de financer leurs projets. En contrepartie, l'établissement financier prendra le bien immobilier en hypothèque.

Ce type de garantie ne sera mis en place que pour des projets importants : pour un prêt à la consommation on se tournera plutôt vers le prêt sur gage qui fonctionne selon le même principe mais qui ne met pas en danger le logement de l'emprunteur.


A lire aussi

Samantha Soreil Samantha Soreil

Rédactrice et traductrice freelance, Samantha Soreil a suivi un cursus universitaire en langues étrangères appliquées avant de s'orienter vers la finance. Après avoir validé son master en finance et un an d'expérience en banque, elle décide de créer sa propre entreprise à Lyon et travaille en tant que rédactrice et traductrice indépendante spécialisée en économie et finance.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Simulez votre Crédit Immobilier

100% Gratuit et Sans Engagement

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

SIMULEZ