TNS : faut-il souscrire au contrat Madelin ?

Le contrat Madelin permet aux indépendants de se constituer une retraite complémentaire tout en déduisant de leur résultat les cotisations qui sont versées.

TNS : faut-il souscrire au contrat Madelin ?
Le contrat de retraite Madelin, pour allier sécurité et défiscalisation

Le contrat Madelin permet aux indépendants de préparer leur retraite. Il répond à deux problématiques des travailleurs non salarié : une faible retraite au moment de l'arrêt de l'activité professionnelle, et une fiscalité élevée durant les années d'activité.
 

Contrat Madelin : définition 

Le contrat Madelin est un système de retraite complémentaire qui est proposé aux TNS (travailleurs non-salariés). Les travailleurs indépendants peuvent ainsi cotiser durant toute leur vie professionnelle en profitant d'une déduction fiscale et au moment de leur départ en retraite, une rente complémentaire leur sera versée.

L'assuré peut choisir plusieurs types de contrats. Une épargne retraite placée uniquement sur un fonds euros (mono support) est la solution la plus sûre mais la moins rémunératrice. Le contrat multi supports permet de placer la totalité ou une partie de son épargne en actions.
 

Son avantage fiscal

Plus la fiscalité de l'entrepreneur est élevée, plus le contrat retraite Madelin sera intéressant. Toutes les cotisations versées par les entrepreneurs seront fiscalement déductibles.

C’est-à-dire que pour 100 € versés à la caisse de retraite complémentaire, le professionnel qui cotise, va économiser 41 € d'impôts si son taux marginal d'imposition est de 41 %, 30 € s'il est de 30 %, etc.

Le versement de cette cotisation est vraiment considéré comme une charge de l'entreprise, ce qui permet de réduire son imposition tout en améliorant sa future retraite. On constate que les entrepreneurs qui ont les taux d'imposition les plus faibles bénéficieront moins du dispositif Madelin.

Cet avantage fiscal n'est cependant valable que si l'on décide de sortir du contrat sous forme de rente. Si le professionnel opte pour une sortie en capital, il ne bénéficiera pas de la déduction fiscale. Il n'y aura pas droit non plus si le contrat Madelin prévoit une possibilité de rachat du contrat (hors rachat social) avant la date du départ en retraite.
 

Quels sont les frais ? 

Les frais sur ce type de support sont assez élevés. Chaque versement sur le contrat entraînera le prélèvement d'une commission qui est en générale proche de 4 %.

Les frais de gestion doivent être ajoutés à ces frais de départ. Ils sont exprimés en pourcentage de l'épargne qui est déposée sur le contrat Madelin.

Les frais de transfert doivent être pris en compte si l'on souhaite déplacer son contrat de retraite vers un établissement concurrent. Ils peuvent atteindre jusqu'à 5 % du capital placé, une somme qui peut représenter les intérêts accumulés sur 2 ou 3 ans !

A lire aussi : 

Samantha Soreil Samantha Soreil

Rédactrice et traductrice freelance, Samantha Soreil a suivi un cursus universitaire en langues étrangères appliquées avant de s'orienter vers la finance. Après avoir validé son master en finance et un an d'expérience en banque, elle décide de créer sa propre entreprise à Lyon et travaille en tant que rédactrice et traductrice indépendante spécialisée en économie et finance.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Trouvez l'épargne qui vous convient !

100% Gratuit et Sans Engagement

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider