Attendre pour faire un enfant : la stabilité professionnelle d'abord

Parmi les critères qu'il faut réunir avant de faire un enfant, la stabilité professionnelle est de plus en plus citée. Explications.

Attendre pour faire un enfant : la stabilité professionnelle d'abord
La stabilité professionnelle, nouveau critère pour faire un enfant

Nombreux sont les couples qui attendent d'avoir une stabilité professionnelle avant de faire un enfant. Pourquoi ? 
 

Faire un enfant sur le tard, une tendance

Faire un enfant sur le tard est une tendance de plus en plus observée. Parmi les explications souvent avancées, on compte l'allongement des études : en effet de nos jours, les gens ont tendance à poursuivre leurs études, les diplômes constituant une véritable armure contre le chômage.

Le second motif est souvent la carrière : en effet, entre faire un enfant et s'occuper de sa carrière, les couples hésitent rarement. La carrière passe quelques fois avant le reste, mais cela cache un autre désir, celui de stabilité.
 

Stabilité professionnelle, nouveau critère

Les couples qui font un bébé sur le tard évoquent souvent des emplois du temps pleins, un accent mis sur leurs carrières respectives afin d'atteindre une certaine sécurité financièrement pour s'occuper de leur famille. Cela signifie qu'ils attendent d'avoir trouvé une activité professionnelle ou une entreprise ouverte sur la question de la parentalité.

Rappelez-vous, au début du mois d'octobre, France Bleu Mayenne évoquait l'histoire d'une femme enceinte qui avait été licenciée après avoir annoncé sa grossesse. En effet, sa période d'essai n'étant pas encore terminée, son employeur avait décidé de rompre le contrat, alors que le code du travail  (art. L. 1225-2) indique qu'une grossesse ne peut justifier la rupture d'un contrat durant la période d'essai. Son histoire avait choqué la toile.
 

Grossesse et réaction de l'employeur : le choc ?

En outre, selon une étude américaine, réalisée entre les mois d’août et de septembre 2016 et citée par le site Internet de Madame Le Figaro, les couples désirant faire un enfant pensent avant tout à la réaction de l'entreprise qui les emploient. De nombreuses femmes craignent que l'annonce de leur grossesse ait des conséquences négatives (fin de contrat, discriminations, préjugés, etc.).
 

Des entreprises pour les familles

Afin de pouvoir devenir parents, de plus en plus de couples recherchent avant tout la stabilité professionnelle. D'autres encore n'hésitent pas à rechercher des emplois dans des entreprises qui favorisent la parentalité ou ne la discriminent pas.

A lire aussi :

Ida Macondo Ida Macondo

Originaire de Paris, Ida est une passionnée d'écriture et de voyages qui ne se déplace jamais sans son carnet de notes ni son appareil photo. Ida réside aujourd'hui en Suisse.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider