Comment bien gérer son intolérance au gluten ?

L’intolérance au gluten, encore méconnue il y a quelques années, concerne des milliers de personnes en France.
 

Comment bien gérer son intolérance au gluten ?
Comment adapter son alimentation lorsque l'on est intolérant au gluten

Parmi les dernières tendances en matière de régime, il est beaucoup question du « sans gluten ». De nombreux sportifs, comme le tennisman Novak Djokovic, ont déclaré avoir modifié leur alimentation en supprimant le gluten en vue de l’amélioration de leurs performances.

Désigné grand ennemi de la santé dans l’assiette, le gluten est méconnu du grand public et souvent pris à tort pour un élément nocif. S’il est très contraignant, le régime sans gluten n’est impératif que pour les personnes diagnostiquées médicalement intolérantes. Quelques éléments de précision concernant l'intolérance au gluten.


Qu’est-ce que le gluten ?

Il s'agit d'une protéine présente dans la plupart des céréales : le blé, le seigle etc. Absorbé en grande quantité, il peut provoquer des symptômes très divers, même chez des patients sains. De nombreux spécialistes recommandent donc la prudence, sans pour autant dicter sa suppression totale.



Distinguer la maladie cœliaque de la sensibilité au gluten

La maladie cœliaque, c’est-à-dire l’intolérance au gluten, ne concerne que 1% de la population. Pour cette catégorie, les conséquences de l’ingestion peuvent être très lourdes. Il est mal assimilé et il agresse les parois intestinales. L’intestin est donc en permanence agressé et irrité, il ne peut plus assimiler les nutriments correctement.

La sensibilité au gluten vise 7% des gens. Il ne s’agit pas d’un rejet total du gluten mais d’une mauvaise assimilation de ce dernier.

Les symptômes sont très variables (certaines personnes porteuses sont même asymptomatiques), ils vont des douleurs abdominales à la fatigue, en passant par la diarrhée, les troubles de la croissance chez l’enfant etc. Mal diagnostiquée ou mal soignée, cette maladie peut provoquer des dommages irréversibles : ostéoporose, anémie etc.

Ce type de maladie touche 1 homme pour 3 femmes. Il se diagnostique à l’aide d’une prise de sang puis, le cas échéant, d’une endoscopie.


Comment adapter son régime au quotidien

Il n’existe pas de traitement. La seule solution est donc d’adapter son régime quotidien et de le supprimer de son alimentation.
Aujourd’hui, certains aliments du commerce portent une mention « sans gluten ». Il existe même des marques dédiées. A la maison, vous pouvez vous inspirer des nombreux blogs de cuisine et des sites d’informations qui vous aideront à cibler les aliments à éviter parmi lesquels :
 
  • Les plats industriels
  • La plupart des pains
  • Les pâtes
  • Les sauces


Si l’on n’est pas diagnostiqué intolérant, on peut toutefois tenter de le réduire de son alimentation, surtout lorsqu’un problème de santé récurrent ne trouve pas son origine (douleurs articulaires, problèmes de peau etc.). Cela implique de se concentrer principalement, sur les fruits et légumes et les aliments non transformés : les bons réflexes pour une vie saine ! 


A lire aussi : 

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider