Pension de vieillesse : de quoi parle-t-on ?

Le point sur la notion de pension de vieillesse et son fonctionnement.

Pension de vieillesse : de quoi parle-t-on ?
Les ressources après l’activité professionnelle

Posez votre question à notre juriste ! Aujourd’hui, on évoque beaucoup la retraite par « capitalisation ». Cela signifie, capitaliser (dans la pierre, le monétaire) ou épargner (en monnaie sonnante et trébuchante sur des comptes bloqués ou non) afin de s’assurer un certain capital qui sera mobilisé lors de l’arrêt de l’activité professionnelle.

La notion de « pension de vieillesse » répond à une autre logique puisqu’elle est versée à tous par le système de protection sociale. Pour en saisir les enjeux, il faut avant tout bien comprendre à quoi renvoie la notion.
 

Pension de vieillesse : le mécanisme


Le système de protection sociale français, financé via le régime général de sécurité sociale (et la MSA pour les salariés du régime agricole), fonctionne sur un mécanisme contributif : chaque actif verse des cotisations qui sont mutualisées puis redistribuées selon différents postes de dépenses, notamment au titre de l’assurance vieillesse.

Les salariés, sous réserve de remplir les conditions qui y ouvrent l’accès (durée de cotisation, âge, etc.) peuvent ainsi bénéficier d’une pension de vieillesse lorsqu’ils cessent leur activité professionnelle.

A savoir : cette pension de vieillesse versée par le régime général est complétée par un système de retraite dite «complémentaire » géré par l’AGIRC - ARRCO.
 

Quel est le montant de la pension de vieillesse ?


A la différence de l’assurance maladie par exemple, ou chaque assuré bénéficie des mêmes bases de remboursement, il existe autant de montants de pensions de vieillesse que de carrières professionnelles !

En effet, le montant de la pension de vieillesse est calculé en fonction de la durée de cotisation du salarié, du taux auquel il a cotisé (un salarié de catégorie socio-professionnelle « employé » ne cotise pas au même taux qu’un cadre) et d’un salaire annuel moyen.
Ce salaire de référence correspond au salaire des 25 meilleures années d’activité professionnelle.

A savoir : ces montants sont revalorisés annuellement afin de tenir compte de l’inflation. La Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) publie chaque année les coefficients de revalorisation : legislation.cnav
 

Et pour les salariés qui n’auraient pas assez cotisé ?


Les salariés qui auraient peu cotisé, soit en termes de durée soit du fait de la faiblesse des rémunérations sur lesquelles ont été appliqués les taux de cotisations, bénéficieront d’un soutien financier versé par ce même mécanisme de solidarité nationale : le minimum contributif et l’allocation de solidarité aux personnes âgées (minimum vieillesse) sont les deux dispositifs mobilisables.

Pour en savoir plus rendez vous sur le site du service public. 
 

Démarches, simulations et conseils


D’un point de vue financier, un départ à la retraite ne s’improvise pas.
La CNAV adresse régulièrement des relevés de situation aux salariés afin qu’ils puissent apprécier l’état de leurs droits et simuler le montant de leur pension de vieillesse.

Le conseil : Un rendez-vous avec les conseillers de la Caisse d’assurance retraite (CARSAT) permet d’aborder le sujet de façon concrète et précise. Pour en savoir plus rendez vous sur le site de l'assurance retraite
 
A lire aussi : 

Morgane Le Corre Morgane Le Corre

Morgane Le Corre est juriste spécialisée en droit social et germanophone. Curieuse et active, elle s'intéresse à la matière juridique au sens large (droit des contrats, droit bancaire) et enrichit son expérience professionnelle par des missions dans différents domaines (enseignement, rédaction, consulting).

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider