Le placement sur une assurance-vie et la fiscalité

Avant de réaliser un placement sur une assurance-vie et quel qu'en soit le support, mieux vaut vérifier quel sera l'impact de la fiscalité sur son épargne.

Le placement sur une assurance-vie et la fiscalité
Quels sont les avantages de souscrire à une assurance-vie ?

Trouvez une assurance vie plus avantageuse ! Le placement sur une assurance-vie est souvent vu comme la meilleure manière de préparer la transmission de son patrimoine et d'échapper aux frais de succession, mais il faut respecter certaines règles afin que la fiscalité reste avantageuse au moment de la transmission. 

La fiscalité d'un placement sur une assurance-vie


Les placements sur des fonds euro sont sans risque, mais dès que l'on place son argent en unité de compte, le capital n'est plus garanti (hors mention spéciale précisée dans le contrat). Lorsque l'on est imposé, le fisc ne prend en compte que la plus-value réalisée entre le moment où le contrat a été ouvert et le moment où l'on retire son capital.

Un retrait entre 0 et 4 ans après la conclusion du contrat entraîne l'imposition à 35 % ou l'intégration des plus-values dans le calcul de l'impôt sur le revenu. Le prélèvement forfaitaire libératoire tombe à 15 % entre la 4ème et la 8ème année et passe à 7,5 % au-delà. Les personnes qui sont déjà peu imposées ne seront donc pas impactées même si elles retirent rapidement leurs gains.
 

Faut-il encore souscrire à une assurance-vie après 70 ans ?

On considère que les placements sur une assurance vie doivent être faits avant 70 ans. Passé cet âge, la fiscalité est nettement moins avantageuse. Pour ceux qui souhaitent transmettre leur argent par ce biais à leur décès et qui ont versé des sommes importantes sur leur contrat d'assurance vie, la question mérite d'être considérée.

Si la personne qui a ouvert le contrat d'assurance vie a plus de 70 ans, tout l'argent qu'elle dépose sur son assurance vie après son 70ème anniversaire pourra être transmis à un bénéficiaire (une personne à qui l'argent de ce placement sera versé en cas de décès) mais seulement 30 500 € par bénéficiaire pourront être exonérés de frais de succession.

Si la personne a approvisionné son assurance vie avant ses 70 ans, en cas de décès, chacun des bénéficiaires pourra percevoir 152 500 € hors frais de succession.

Dans les deux cas, la part qui dépasse l'abattement légal sera soumise à des frais de succession de 20 %. C'est pour cette raison que dans une optique de transmission de son capital, mieux vaut effectuer les versements sur l'assurance vie avant ses 70 ans pour permettre aux bénéficiaires de ne pas payer de droits de succession.
 
A lire aussi :

Samantha Soreil Samantha Soreil

Rédactrice et traductrice freelance, Samantha Soreil a suivi un cursus universitaire en langues étrangères appliquées avant de s'orienter vers la finance. Après avoir validé son master en finance et un an d'expérience en banque, elle décide de créer sa propre entreprise à Lyon et travaille en tant que rédactrice et traductrice indépendante spécialisée en économie et finance.

Simulez votre assurance vie

100% Gratuit et Sans Engagement

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Simuler

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire