La retraite complémentaire fonctionnaire : ce qu’il faut savoir

Ceux qui travaillent dans la fonction publique cotisent obligatoirement à une retraite complémentaire fonctionnaire. Revue de détails.

La retraite complémentaire fonctionnaire : ce qu’il faut savoir
Une retraite complémentaire fonctionnaire obligatoire

Qu’ils travaillent pour l’Etat, les collectivités territoriales ou l’hôpital public, les titulaires de la fonction publique cotisent obligatoirement à une retraite complémentaire fonctionnaire. Et il existe deux grands régimes : la RAFP et le FSPOEIE.

RAFP, FSPOEIE : qu'est-ce que c'est ?

La RAFP est un régime de retraite obligatoire par répartition et par points pour les fonctionnaires titulaires de la fonction publique, à savoir l’Etat, les collectivités territoriales, le secteur hospitalier, les magistrats et les militaires . Les fonctionnaires non titulaires, relèvent de l’Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l’Etat et des collectivités publiques : Ircantec. Le Fond spécial de Pensions des Ouvriers des Etablissements Industriels de l’Etat : FSPOEIE est dédié aux ouvriers de la fonction publique qui y ont travaillé depuis au moins 15 ans.

 

Plus d'infos sur ce thème ?Découvrez nos articles et nos guides, c'est par ici !

De quelle caisse complémentaire dépendre ?

Selon la durée d’exercice au sein de telle ou telle branche de la fonction publique, l’organisme d’affiliation ne sera pas le même.

  •  Les personnes ayant travaillé moins de deux ans au sein d’un service public relèvent du régime complémentaire de l’Ircantec ou de la Rafp.
  •  Si le contrat comme fonctionnaire de l’état a duré plus de deux ans, la retraite complémentaire dépendra de la Rafp
  •  Les professionnels ouvriers ayant exercé plus de 15 ans au sein de l’état sont affiliés au FSPOEIE 
  •  En deçà de 15 ans, les ouvriers relèvent de l’Ircantec.

 

Le principe

Régime de retraite par points, le régime de retraite complémentaire de la fonction publique fonctionne selon un procédé relativement simple, basé sur l’achat et la liquidation. Les cotisations sont calculées sur l’ensemble de leurs traitements hors primes et ne sont donc pas soumis au plafond de la sécurité sociale comme pour les salariés du secteur privé. Le tout est plafonné à 20% du traitement indiciaire brut annuel. Ainsi, tout au long de sa carrière, il va acheter (via ses cotisations) des points dont la valeur était de 1,09585 en 2014. Et lors du départ à la retraite, ses points seront liquidés à la valeur de liquidation à la date départ. Pour exemple, le point était de 0,04465 en 2014.

 

Comment la percevoir ?

La demande de retraite complémentaire fonctionnaire se fait en même temps que la retraite de base. Elle peut être versée soit en rente annuelle ou en capital si le nombre de points cumulés durant la carrière ne dépasse pas un certain nombre : 5 125 points.
 

Découvrez tous nos articles ! 

À lire aussi

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider