Quel est le taux d’alcoolémie autorisé pour un jeune conducteur ?

Le taux d’alcoolémie jeune conducteur est un sujet sensible qui ne laisse personne indifférent. Nous vous proposons les dernières mesures du Ministère de l’Intérieur.
 

Quel est le taux d’alcoolémie autorisé pour un jeune conducteur ?
Alcoolémie jeune conducteur

Depuis le 28 Juin 2015, est entré en vigueur un nouveau décret concernant la réduction du taux d’alcoolémie autorisé pour les jeunes conducteurs.

Ce décret nº 2015 – 743 adopté par le Ministère de l’Intérieur, a baissé de 0,5g à 0,2g le taux autorisé d’alcool par litre dans le sang.

Taux d'alcoolémie jeune conducteur : qui est concerné par cette mesure ?


Cette nouvelle mesure s’applique aux personnes ayant obtenu leur permis depuis moins de 3 ans, ou depuis moins de 2 ans pour ceux  qui ont passé leur conduite accompagnée. Ce taux de 0,2g/l est similaire à celui appliqué aux conducteurs de véhicules de transport en commun.

Un taux facilement attingible compte tenu du fait qu’un verre d’alcool peut, selon la corpulence de l’individu, faire monter le taux d’alcoolémie dans le sang de 0,15g à 0,3g. Aussi, si vous venez fraichement d’obtenir votre permis, autant éviter carrément de consommer de l’alcool si vous pensez prendre le volant, car vous risquez de vous retrouver dans le rouge même après un verre.


Les sanctions en cas de dépassement du taux autorisé

En cas de dépassement du taux autorisé, si vous vous faites prendre lors d’un contrôle, vous commettez une infraction qui est passible d'une amende de 135 euros et d’un retrait de 6 points sur votre permis.

Il y a donc risque de perte ou retrait du permis car les 6 points correspondent au total de points dont dispose un conducteur lors des trois années de la période probatoire qui suivent l’obtention de son permis.


Faire baisser le nombre de morts sur la route

Selon le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, cette mesure a été adoptée dans le but faire baisser le nombre de morts sur les routes.  Le nouveau taux d’alcoolémie jeune conducteur fait partir du plan d’action du Ministère en matière de sécurité routière.

Ce plan compte d’ailleurs 25 autres mesures dont l’interdiction des oreillettes, casques et écouteurs au volant pour améliorer l’attention des conducteurs.

Il faut dire que le taux d’alcoolémie pour les jeunes conducteurs est un sujet particulièrement sensible qui n’est étranger à aucun pays de la zone euro. Certains pays avant la France avaient déjà adopté cette mesure, comme le Luxembourg, le Portugal, l’Irlande et la Grèce.

A lire aussi :

Robert Badou Koffi Robert Badou Koffi

Robert Badou est doctorant en Information et Communication sur les plateformes numériques à l'Université de Porto (Portugal) et titulaire d'un Master en Lettres Classiques ainsi que d'une spécialisation en Marketing Politique et Propagande Electorale de l'Université de Sao Paulo (Brésil) et d'un Master en Etudes Ibériques et Latino-américaines de l'Université Félix Houphouët Boigny (Côte d´ivoire). Robert a plus de 5 années d'expérience comme attaché politique au Brésil.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider