Comment doit-on payer la taxe d'habitation en colocation ?

Le paiement de la taxe d'habitation en colocation peut être un moment délicat car un seul des colocataires sera désigné comme responsable du paiement au fisc.

Comment doit-on payer la taxe d'habitation en colocation ?
Comment se passe le paiement de la taxe d'habitation pour les colocataires ?

Trouvez votre assurance habitation au meilleur tarif Le paiement de la taxe d'habitation en colocation devra être effectué par une seule personne qui fera un virement unique à l'administration fiscale. Un moment délicat car certains colocataires pourraient contester les sommes dues, invoquant une arrivée récente dans le logement. En cas de problème, c'est l'un des colocataires qui sera désigné pour régler la totalité de la taxe…
 

Le paiement de la taxe d'habitation en colocation


L'administration fiscale établit une seule déclaration par logement, il y a donc l'un des colocataires qui sera désigné occupant principal et qui verra le montant de la taxe d'habitation apparaître sur son avis d'imposition. Les colocataires s'arrangeront ensuite comme bon leur semble pour régler cette taxe d'habitation, le plus souvent, chacun en versera une part.

Le paiement de l'impôt ne pourra pas se faire par plusieurs virements : la personne désignée pour payer la taxe d'habitation devra effectuer un versement unique.
 

Peut-on se faire exonérer de la taxe d'habitation en colocation ?


Les règles d'exonération pour les colocataires sont simples. Pour un particulier, si ses revenus sont inférieurs à 10 697 € sur l'année (pour la taxe d'habitation 2016 calculée à partir des revenus 2015, mais le seuil change chaque année), il est exonéré de la taxe d'habitation.

La même règle s'applique pour une colocation, ce qui implique que si un seul des colocataires déclare des revenus supérieurs, la taxe d'habitation sera due quels que soient les revenus des autres colocataires.
 

Obtenir un dégrèvement sur la taxe d'habitation en colocation


Si certains des colocataires ont de faibles revenus, il est toutefois possible de réduire le montant de la taxe. Si la somme de tous les revenus fiscaux de référence déclarés par les colocataires ne dépasse pas 25 156 € (pour la taxe d'habitation 2016), le dégrèvement pourra être appliqué.

Par conséquent, plus il y aura de membre dans une colocation, plus il sera difficile d'obtenir un dégrèvement. Les personnes qui recherchent une colocation auront tout intérêt à choisir un logement partagé avec des personnes ayant des niveaux de revenus similaires.
 
A lire aussi

Samantha Soreil Samantha Soreil

Rédactrice et traductrice freelance, Samantha Soreil a suivi un cursus universitaire en langues étrangères appliquées avant de s'orienter vers la finance. Après avoir validé son master en finance et un an d'expérience en banque, elle décide de créer sa propre entreprise à Lyon et travaille en tant que rédactrice et traductrice indépendante spécialisée en économie et finance.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider