background img

Comment est fixé le prix d’une action ?

Les Jeux français, dont l’État vendra 52 % du capital, seront rendus publics le 21 novembre prochain. Jusqu’à cette date, les petits détenteurs et les grands investisseurs peuvent souscrire des actions, sous différentes conditions en fonction de leur statut.

Combien d’actions tout au plus ?

Un « maximum » de 99,32 millions d’actions seront mises sur le marché d’ici à l’État, qui détient 72 % du capital de l’opérateur de jeux de hasard et veut descendre à environ 20 %.

A voir aussi : Comment devenir trader sans diplôme ?

Toutefois, ces titres ne seront pas offerts en totalité au marché lors de la première phase de souscription : un dernier lot de 11 millions d’actions est détenu en réserve dans le cadre d’une « option de sur allocation », qui est exercée en cas de forte demande. Cela peut se produire jusqu’au 20 décembre.

Combien de temps pour se positionner ?

Le grand public et les employés de la FDJ peuvent souscrire des actions jusqu’au 19 novembre en fin de journée et les institutions jusqu’au 20 novembre à midi.

Lire également : Comment vendre des actions sur un PEA ?

Le 20 novembre — soit à la veille de la première cotation à la Bourse de Paris, annoncée pour 09 h 30 — un décret du ministre de l’Économie fixera le prix final de action.

À quel prix ?

Le minimum de la souscription est fixée à 200 euros pour toutes les catégories d’investisseurs.

Le Institutions françaises et étrangères : fonds, entreprises, banques, assurance, etc. — vous pouvez faire un inventaire pour une fourchette de prix entre 16,50 et 19,90 euros.

Le grand public bénéficie d’une réduction de 2 %, pour une gamme de prix allant de 16,17 à 19,50 euros.

De 20 % à 40 % les actions mises sur le marché seront réservées aux petits épargnants. Et s’ils les détiennent pendant plus de 18 mois, ils recevront une action gratuite pour dix actions détenues. Toutefois, ces titres gratuits ont une limite de 5 000 euros d’actions achetées.

De leur côté, les quelques 2 500 employés des Jeux français – déjà présents en capital jusqu’à 5 % – bénéficient d’une offre « réservée » et peuvent acheter jusqu’à 10 % des actions mises en vente. Les détaillants (buralistes, maisons de presse) ont également le droit de avantages.

Toutefois, toutes les gammes de prix dévoilées jeudi sont « indicatives » met en garde la FDJ, qui note que les prix finaux pourraient être défini comme « en dehors de ces plages ».

Où acheter les actions françaises aux Jeux ?

Acquérir des titres français des Jeux, les particuliers doivent avoir recours à un intermédiaire financier (banque, courtier, société boursière). Ils peuvent y compris la cotation de ses actions dans un PAE, un système d’épargne en capital.

Catégories de l'article :
Bourse